Une généralisation des styles met en vogue, dans les années 40, le cadre dit « Montparnasse » , au décor patiné plutôt que doré, et reprenant les formes stylistiques des cadres en bois dorés rectangulaires des époques précédentes.
De style classique français ou italien , reprenant en particulier fréquemment la coquille, spécifique du style Louis XV, ces cadres se distinguent par leur patine de couleurs grise, ocre, crème ou mouchetée, parfois réhaussée d’or.
Leur dénomination est un hommage aux peintres qui ont fait la réputation du quartier. En effet le rayonnement de Paris a toujours attiré de nombreux artistes et le quartier populaire du Montparnasse abritera vers les années 1920 toute une communauté de peintres, attirés par des loyers modiques des ateliers et un environnement de cafés favorisant les contacts.

Des fabricants de cadres proposent aujourd’hui des rééditions de ces fameux cadres dont vous trouverez certains modèles à l’atelier d’encadrement de la rue Guy Moquet.